Evelyn & Gilles

Pas de giblottte! a été inspiré par plusieurs personnes.

Il y a tout d’abord ma belle-mère qui m’a transmis son intérêt pour les livres de recettes, ma mère qui est cœliaque et doit suivre une diète sans gluten et mon père qui depuis des années a perdu le sens de l’odorat et maintenant atteint du Parkinson voit son alimentation affectée.

Il y a eu tante Marie qui trouvait qu’il n’y a rien comme un bon petit plat maison et oncle Roger qui n’aimait pas trop la voir se fatiguer à cuisiner.

Ma belle-sœur Élise amatrice de vins depuis une vingtaine d’années et diplômée de l’École hôtelière des Laurentides en sommellerie qui nous fait faire des découvertes et nous inspire dans nos choix. 

Puis il y a l’équipe.

Moi, c’est Evelyn. Qui n’aime pas tant cuisiner que bien manger et déguster ces recettes simples, rapides et pleines de saveurs dénichées sur Internet. Qui aime bien recevoir tout ce beau monde et les voir se servir une deuxième fois… Mais qui déteste faire la vaisselle!

Et c’est là que mon mari, Gilles, entre dans le décor! 

Gilles les « bras », ou plutôt, les « doigts » de Pas de giblotte!, alors qu’il occupe les fonctions de webmestre et photographe. Tournant le dos aux chaudrons, il préfère s’affairer aux boutons d’un clavier d’ordinateur ou d’une caméra. Bien sûr, il ne se fait pas prier lorsqu’il est invité à piquer une fourchette dans un plat!


Pourquoi faire UN AUTRE site de recettes!?

C’est en fouillant sur l’Internet que j’ai appris que le tiers des personnes âgées ont des problèmes nutritionnels; chez les personnes âgées seules, la proportion grimpe à plus de 45 %.[1]

Parmi les causes : le manque d’appétit dû à une diminution de l’activité physique, à la perte du goût et de l’odorat, à la solitude ainsi qu’à l’envie de faire la cuisine qui diminue. Les messages de santé publique seraient aussi en cause. Ces messages destinés aux personnes de 40 à 50 ans et qui insistent sur la perte de poids, ne visent pas les besoins nutritionnels des 65 ans et +.[2]

Selon Hélène Payette, directrice du Centre de recherche sur le vieillissement de l’Université de Sherbrooke, il faut faire attention aux diètes restrictives. Les personnes âgées feraient mieux de manger des aliments qui leur plaisent que de se sous-alimenter et dépérir.

Lors de sa recherche, Hélène Payette a constaté à plusieurs reprises que, contrairement à ce que certains croient, les personnes âgées ne sont pas trop vieilles pour modifier leurs habitudes alimentaires.

Voilà donc pourquoi UN AUTRE site web de recettes!

Pas de giblotte! a pour mission d’inspirer les personnes de 65 ans et + à adopter une alimentation saine et appropriée à cette étape de leur vie.

Vous y trouverez des recettes :

  • adaptées pour une ou deux personnes,
  • simples et rapides à réaliser (30 min ou moins),
  • qui utilisent des ingrédients relativement faciles à manipuler (produits surgelés, précoupés, prépelés, etc.),

et surtout… Pas de giblotte!