Chacun a son opinion à ce sujet et beaucoup d’information circule. À 65 ans+ devrait-on boire du lait ou pas? Faisons d’abord la lumière sur l’information qui circule.


Mythes et réalités sur les produits laitiers.

Le lait est mauvais pour les articulations. (1)

Les quelques résultats disponibles du peu d’études qui se soient penchées sur l’impact du lait ou des produits laitiers sur l’arthrite laissent croire qu’ils pourraient plutôt être protecteurs.

Il est encore trop tôt pour dire que les produits laitiers sont bénéfiques contre l’arthrite, mais il n’est pas non plus possible d’affirmer qu’ils sont mauvais.

 

Le lait cause le cancer de la prostate. (2)

Les études se contredisent encore. Si certaines études indiquent un lien possible, il n’est pas possible d’affirmer avec certitudes si le lait et les produits laitiers jouent un rôle dans le développement du cancer de la prostate.

 

Le lait est responsable de l’épidémie d’obésité dans le monde. (3)

Juste au Canada le taux d’obésité aurait triplé entre 1985 et 2011. Les statistiques de l’industrie laitière canadienne indiquent quant à elles une baisse de la consommation totale de lait par habitant.

De plus, les causes de l’obésité sont multiples et les recherches sur le sujet n’en sont pas venues à la conclusion que le lait en est à l’origine.

 

Le lait contient des antibiotiques et des hormones. (4)

Tout comme le lait des humains, le lait de vache contient naturellement des hormones, toutefois l’usage d’hormones de croissance chez les vaches laitières est interdit au Canada. C’est aussi le cas des antibiotiques comme mesure de prévention.

Le lait d’une vache malade traitée aux antibiotiques est jeté. Et de nombreux tests de contrôle tout au long du parcours de la ferme à la laiterie sont faits pour assurer que le lait est sans médicament.

 

Beaucoup de gens sont allergiques au lait. (5)

Il ne faut pas confondre allergie et intolérance.

L’allergie aux protéines bovines contenues dans le lait survient généralement dans les premiers mois de vie et dans 75 % à 80 % des cas, elle disparait vers l’âge de 3 ou 4 ans. Elle est plutôt rare à l’âge adulte.

Contrairement à une allergie, la consommation de lait est sans danger pour la santé dans le cas d’intolérance au lactose. L’incidence varie selon l’ethnie. On parle d’au plus, 20 % à 25 % de personnes souffrant d’intolérance au lactose chez les Caucasiens et de 75 à 90 % chez les Africains-Américains et les Asiatiques. (6) (7)

 

Le lait peut causer l’ostéoporose (8)

 Cette affirmation ne tient pas compte du fait que l’ostéoporose est une maladie multifactorielle.

Elle viendrait du raisonnement que les protéines animales contribuent à l’acidité corporelle et qu’afin de combattre un excès d’acidité, le corps libère du calcium provenant des os dans le sang. Le lait contenant des protéines d’origine animale, il pourrait donc occasionner une perte osseuse.

Cependant, il faut savoir que l’on constate une production excessive d’acidité lors de consommation excessive de protéine. Or, les études indiquent que les femmes et les personnes âgées ne consomment pas suffisamment de protéines chaque jour. De plus, un tel excès d’acidité n’occasionnera un problème qu’en cas de consommation insuffisante de calcium.

À l’heure actuelle, aucune étude n’indique que la consommation de lait est liée directement à la perte osseuse.

Selon Ostéoporose Canada, si l’on considère exclusivement les régimes alimentaires canadiens en termes de consommation de calcium, il n’y a pas de lien réel entre l’ostéoporose et la consommation de lait dans des pays comme le Canada.

 

Le lait est-il moins nutritif qu’autrefois? (9)

Contrairement à l’opinion populaire que le lait est moins bon que dans le temps de nos grands-parents, la valeur nutritive du lait pasteurisé n’a pas changé au cours des années.

Il reste une excellente source de nutriments nécessaires à notre corps (protéine, calcium, potassium, vitamine D, vitamines B, etc.)

Ce qui nous amène à la question…


Le lait et les produits laitiers sont-ils recommandés à 65 ans+?

Plusieurs contestent la validité des produits laitiers comme groupe alimentaire ainsi que les quantités recommandées du guide alimentaire canadien. Sans compter ceux qui militent contre le lobbyisme de l’industrie et l’exploitation animale et qui sont d’opinion qu’ils devraient être bannis de notre alimentation. 

Mais ceci est un tout autre sujet qu’on n’abordera pas aujourd’hui et il faudra voir ce qu’il en est des recommandations lors de la publication du nouveau guide.

Sur le plan nutritionnel, rappelons qu’avec l’âge, il n’est pas recommandé de suivre des diètes restrictives. Selon la nutritionniste Louise Lambert-Lagacée qui répondait à la question d’une dame sur le sujet des produits laitiers lors d’une conférence à l’automne 2016, les 65 ans+ ne devraient pas s’en priver.

La teneur élevée en protéines, en calcium, en vitamine A, en vitamine D et en d’autres vitamines et minéraux font du lait et des produits laitiers des aliments nutritifs et des collations de choix. (10) (11)

Il est vrai que le lait n’est pas la seule source de calcium. On retrouve du calcium dans les poissons en conserve, les légumes verts, comme le brocoli et le chou, les légumineuses, les noix.

Toutefois, l’absorption du calcium d’un aliment dépend de ce qui l’accompagne au même repas. Par exemple, le son des céréales et certains légumes comme les épinards (dû aux phytates et oxalates qu’ils contiennent) en diminuent l’absorption. L’intestin absorbe moins bien le calcium de certains aliments comme les légumineuses ou les noix et la vitamine D, quant à elle, en augmente l’absorption. (12)

Mais que vous fassiez le choix de consommer ou non des produits laitiers, l’important est de le faire en étant bien informé et possiblement en étant suivi par un professionnel de la santé.

Vous avez des questions ou des commentaires, écrivez-nous à info@pasdegiblotte.com.

Vous connaissez un retraité qui pourrait tirer profit de cette information? Partagez cet article sur Facebook ou par courriel!

 

Au plaisir de vous lire!

Evelyn & Gilles

Evelyn & Gilles

 

Références


Les références ci-dessous proviennent principalement de trois sources différentes. Toutefois, ces articles contiennent eux-mêmes plusieurs références. Nous vous recommandons la lecture de chacun des articles afin de vous faire votre propre idée.

  1. Le lait est mauvais pour les articulations. Extenso
  2. Le lait cause le cancer de la prostate. Extenso
  3. Le lait est responsable de l’épidémie d’obésité dans le monde. Extenso
  4. Le lait contient des antibiotiques et des hormones. Extenso
  5. Beaucoup de gens sont allergiques au lait. Extenso
  6. Comment rendre ton lait moins poison. Le pharmachien
  7. Réponse à une naturopathe au sujet des « méfaits » du lait. Le pharmachien
  8. Est-ce que le taux excessif d’acidité corporelle contribue à la perte osseuse? Ostéoporose Canada
  9. Le lait moins nutritif qu’autrefois. Extenso
  10. Que penser des laits et des boissons de soya aromatisés? Extenso
  11. Vache à lait par Élise Desaulniers. Le nutritionniste urbain
  12. Micronutriments : calcium. Extenso