Dans le cadre de sa mission de prévention des maladies et de promotion de la santé des aînés, l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal lançait en 2006 la brochure « Bien manger pour vieillir en santé – Trucs et astuces pour les aînés ».

Plus récemment, en 2016, la nutritionniste Louise Lambert-Lagacé lançait un livre intitulé « Au menu des 65 ans et plus ». [i]

Voici les grandes lignes de ces deux références :

Poids santé

À moins d’indication contraire du médecin ou d’une nutritionniste, les régimes amaigrissants ne sont pas recommandés. Un léger surplus de poids pourrait même s’avérer bénéfique en cas de maladie qui causerait un amaigrissement involontaire.

Il est recommandé de surveiller et de mentionner à votre médecin toute perte de poids involontaire.

Antioxydants, vitamines et suppléments

À l’exception de la vitamine D, une alimentation saine et équilibrée devrait combler vos besoins en vitamine, minéraux et antioxydant. À condition, bien entendu d’avoir une alimentation saine et variée, ce qui, selon Mme Lambert-Lagacé, n’est pas le cas de beaucoup d’entre vous.

Pour 10 à 30 % des personnes âgées, il peut être recommandé de favoriser les aliments enrichis (ex. : boisson de soja) de vitamine B12.

Quant à la vitamine D, dont les besoins accrus en vieillissant ne peuvent être comblés seulement par les aliments, Santé Canada recommande la prise d’un supplément de vitamine D de 400 UI/jour, en particulier d’octobre à avril.

Attention! Certaines vitamines et certains minéraux peuvent interagir avec les médicaments prescrits par votre médecin. Il est donc conseillé de demander l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin avant de consommer tout supplément. La consultation d’un spécialiste en nutrition pourrait aussi s’avérer utile.

Les protéines

Il est essentiel de consommer une source de protéines à chacun des repas. À défaut d’en consommer suffisamment, votre corps comblera ses besoins à même votre système immunitaire et vos muscles!

Mme Lambert-Lagacé, suggère la consommation de 20 à 30 g de protéines par repas. Mais attention 20 g de protéines ne signifie pas 20 g de viande! De plus, la viande n’est pas l’unique source de protéines.

Source : viande, volaille, poisson, légumineuses, œufs, produits laitiers, tofu, noix et graines.

Les fibres

Les fibres ont plusieurs effets bénéfiques sur la santé en plus de de pouvoir remédier aux problèmes de constipation. Hors, selon un rapport sité par Mme Lambert-Lagacé, les aliments riches en fibres sont souvent négligés par les adultes québécois.

Une intégration graduelle des fibres peut-être recommandée et, toujours selon la diététicienne, un apport quotidien de 25 à 35 g peut faire la différence. Assurez-vous toutefois de bien vous hydrater pour éviter d’autres problèmes.

Source : grains entiers, fruits, légumes, légumineuses, noix.

Le calcium

Le calcium est non seulement nécessaire à vos os et vos dents, il assure également le bon fonctionnement de vos muscles. Il est donc important d’en consommer chaque jour et de savoir que la vitamine D en favorise l’absorption.

Source : produits laitiers, boissons de soya, poissons en conserve avec arrêtes, tofu, amandes, noix du Brésil, noisette, certains légumes verts.

 

Bien intéressant tout ça, mais comment ça se traduit dans une assiette?  Et comment faire attention sans en faire une obsession?!

En attendant de le découvrir au fil des articles et des recettes que nous préparons spécialement pour vous, dites-nous :

  • quel défis rencontrez-vous au moment de préparer vos repas ou de faire l’épicerie?
  • À quelles questions concernant votre alimentation aimeriez-vous trouver réponse?

N’hésitez surtout pas à nous écrire. Ce sont vos questions qui nous permettront de créer du contenu qui répond vraiment à vos besoins.

Et si nous n’avons pas la réponse immédiatement, il nous fera plaisir de faire des recherches ou trouver quelqu’un qui saura vous répondre!


[i] Nous vous recommandons la lecture de cette brochure de vingt-trois pages « Bien manger pour vieillir en santé – Trucs et astuces pour les aînés » qui en plus d’identifier les besoins nutritionnels mentionnés plus haut, donne trucs et astuces pour maintenir une alimentation saine et équilibrée. Vous pouvez la télécharger ici.

Quant au livre de Mme Lambert-Lagacé, vous le trouverez dans une bibliothèque ou un libraire près de chez vous.

Vous pouvez également l’acheter en ligne chez Les libraires.ca avec qui Pas de giblotte! est affilié en cliquant ici.